Click Here! BTCClicks.com Banner Flag Counter

mardi 27 février 2007

La Casamance vive la vérité

http://club-positif.com/psp/produits/item/46a58794

C’est à dater de mars 1947 que le mouvement des forces de la Casamance (mfdc) a vu le jour. L’objectif de ce mouvement reposait sur des revendications dans le cadre de leur implication dans les affaires de leur pays : le Sénégal.
Le colon français avait divisé notre pays (le Sénégal) en quatre communes (Dakar, Gorée, Rufisque, Saint Louis) et fait de ces habitants des citoyens français alors que reste des communes regroupaient la population indigène et n’avait aucun droit.
Le mfdc, qui était alors un parti politique, voulait que tous les citoyens soient traités au même pied d’égalité concernant les affaires de l’état, ainsi que l’implication des cadres de la Casamance dans la région sud, la Casamance était toujours représentée par des sénégalais qui n’était pas natif du sud du pays). Pour mieux se faire entendre, le mfdc va s’allier avec le BDS de Léopold Sedar Senghor à la suite du congrès de Bignona en 1954.
Cela va entraîner la scission du mouvement, car certains membres, avec comme leader Assane Seck, ne voulait pas de cette alliance et vite s’allier avec la sfio de maître Lamine Gueye en 1956, aux élections à l’assemblée française.

Dix ans après le départ des colons en 1974, le mfdc, parti politique, devient un mouvement indépendantiste réclamant l’indépendance de la casamance. A la place du dialogue, les armes prirent parole et les rebelles très bien organisés se retranchent dans la forêt.

Autant pour moi ; je me permets de faire des coms étant donné que le but était d’être reconnu comme membre intégrante de sunugal divisé par les colons. Maintenant qu’on forme un état et qu’on retrouve des natifs de cette région florissante qu’est notre chère casamance. L’idée serait de renouer avec ses idées de revendicateur. De se dire qu’être français, proletaire, indigène, relève du passe.
Aujourd’hui nous parlons de mondialisation, de l’égalité du droit, du respect de l’être humain de l’éthique pour développer les esprits, le dépassement de soi pour éradiquer la pauvreté. Tous ces études et expériences aujourd’hui accessibles à toute personne voulant améliorer son mode de vie via l’outil informatique qu’est l’Internet.
Je ne vois pas la raison à une tierce personne de revendiquer son appartenance. En tout cas moi je suis jeune je ne lamente pas d’être reconnu comme citoyen sénégalais je le suis, je sais. La Casamance partout au galsene si je me permets ; j’ai des parents qui y vivent.
Alors soyez raisonnables vieux cons pour des raisons soit disant top-perso, pas d’intérêt général, vous tuez des gens et dire que vous défendez une cause. Mal saint !

Hé génération 70 à 80 ne baissons pas les bras il faut lutter contre ce petit groupe de vieux cons sorry j’en perd mes mots. Mais franchement arrêtez notre ère s’annonce d’être épanouissant allez demander pardon à Dieu tranquillement. C’est le réconfort après, parce qu’on est pas prêt à lâcher l’affaire.
Réfléchissez tous le monde sait qu’ici les vieillards racontaient des contes à leur petit fils et laissaient les pères travailler. Aujourd’hui qu’est qu’on voit grand père tenir tête et épaule à son fils et confisque le goûté de son petit fils" mak bour la" da fa amone dégg dégg" nassaran mo lén ngueleu meul.

Bien sure regardé, moi mon pére est né en 1950 plus vieux que mon père c’est les né vers.
Disons l’intervalle 1930-1940 de nos jours.
Ceux qui ont fait leur etudes dans les universités francaises de l’epoque moi je les considère comme des déracinés qui cherchent leur repères. Regarder maintenant l’étudiant sénégalais en France il est beaucoup plus cultivé que ces étudiants des années 50, 60, 70 et même de leur promotionnaire français. Avant c’était et bien je viens de France je parle français sans faute nana ni nana na.
Et alors à quoi bon nous on comprend le français, on parle le versl’en. Pour toi c’est le français inversé. Boutons ces vieux cons et ensemble comme des frères unis travaillons avec les pères assoiffés de faire renaître le patrimoine légué par nos ancêtres et en guise de reconnaissance remercier nos sages. Pour leur travail dans l’underground.

Peace aux papas, mamans engagés pour le bien être de leur fils sénégalais et grand parent qui prient jour et nuit pour la paix au SENEGAL.

YALLA GUEN FI YAGG KILIFA DINE YI YALLA YOK SEN DARADIA. Amin

Aucun commentaire: