Click Here! BTCClicks.com Banner Flag Counter

mardi 14 juillet 2009

Benno indique la voie à Wade

Les leaders de l’opposition réunis au sein de Benno Siggil Senegaal sont en train, par le biais du groupe de contact, de travailler sur le contenu de la lettre-réponse à Me Wade et qui va préciser les termes de références de la première correspondance. Chaque point relativement au format, aux parties prenantes, objectifs, thématiques, à la durée et au sort des conclusions du dialogue, sera détaillé, avec un contenu clair. Le pillage des ressources nationales, la flambée des prix des denrées de première nécessité, les crimes de sang, les conclusions des Assises, entre autres, figureront en bonne place dans le document que l’opposition fera parvenir à Me Wade dans moins de vingt jours.

Le groupe de Contact de Benno Siggil a deux semaines pour finaliser le contenu de la lettre-réponse que l’opposition va envoyer au président de la République, Me Abdoulaye Wade, relativement aux termes du dialogue national souhaité par ce dernier.

La Conférence des leaders de Benno Siggil Senegaal qui était en réunion hier, au domicile de Ahmed Dansokho, a discuté du contenu de la réponse qui va surtout préciser, note Madièye Mbodj, porte-parole du jour, les termes de références de la première correspondance envoyée au Chef de l’Etat. Il s’agit du format du dialogue, les parties prenantes, les objectifs, des thématiques, de la durée et du sort des conclusions.

Cette fois-ci, les leaders de l’opposition réunis au sein de Benno vont donner un contenu réel à chaque point. Le pillage des ressources nationales, la flambée des prix des denrées de première nécessité, les crimes de sang, les conclusions des Assises etc, sont entre autres, les préoccupations qui seront consignées dans cette lettre-réponse qui sera envoyée au Président Wade dans moins de vingt jours.

Et c’est lorsque le Chef de l’Etat entérinera les propositions de la Conférence des leaders de Benno Siggil Senegaal, qu’une autre lettre sera envoyée au Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, avec la liste des plénipotentiaires de l’opposition qui vont discuter avec ce dernier. Mais la Conférence des leaders de Benno ne perd pas de vue que « l’agenda de Me Wade s’articule autour de calculs politiciens », précise le porte-parole du jour. Pour sûr, « nous refuserons de nous engager dans une entreprise de diversion et surtout de marginalisation des conclusions des Assises Nationales », ajoute-t-il.

En outre, la Conférence des leaders de Benno Siggil Senegaal organise, le 02 août prochain, une réunion d’évaluation des élections locales du 22 mars dernier. Des perspectives d’ancrage de Benno après des masses et une vision prospect-ive sur le Sénégal qui s’appuiera sur les conclusions des Assises nationales, seront dégagées au cours de cette rencontre.

La Conférence des leaders de Benno Siggil Senegaal a étudié la situation sociale au niveau du pays, avec une attention particulière sur ce qui se passe à Mbanne, théâtre, selon les mots de Madièye Mbodji « d’une double injustice ». La première, dit-il, est liée à l’inversion des résultats des locales remportés par les responsables de Benno au profit des libéraux ; la seconde a trait à la spoliation des terres des éleveurs, agriculteurs etc au profit des gros bonnets de l’Etat. Pour l’opposition il s’agit là d’une bombe sociale qui réveille de douloureux souvenirs du conflit Casamançais qui trouve ses origines dans le foncier.

Concernant l’augmentation du prix de l’électricité, la Conférence des leaders de Benno Siggil Senegaal a battu en brèche l’argument du gouvernement qui met l’accent sur les facteurs endogènes pour justifier l’inflation des prix du courant. Mais pour l’opposition la raison de ces hausses répétées est à voir dans le mode de gouvernance avec à la clé les gaspillages et la dilapidation des ressources. Et après, souligne Madièye Mbdoji, c’est au contribuable de payer les pots qu’il n’a pas cassés.

Les leaders de l’opposition se sont aussi intéressés à la situation des travailleurs de l’Hôtel Indépendance qui observent la grève de la faim depuis quelque temps.

La situation sociale a amené la Conférence des leaders de l’opposition a faire une déclaration dans laquelle elle lance un appel à la constitution d’un large front de lutte, la plus organisée possible, pour mettre hors d’état de nuire le régime de Me Wade, en le boutant dehors.

Aucun commentaire: