Click Here! BTCClicks.com Banner Flag Counter

jeudi 6 mars 2014

Manifeste du MPS/FAXAS) : Le développement est une évolution globale, positive et cohérente

La solidarité qui existait entre les peuples, en d’autres termes, la juste solidarité basée sur le « rendez-vous du donner et du recevoir » s’estompe, pour laisser place à une solidarité virtuelle, qui n’a tendance qu’à reproduire des modèles obsolètes. Ceux-ci reposent essentiellement sur la recherche effrénée de la richesse, sans se soucier véritablement du bien-être des individus. Ceux-ci ne postulent que l’accroissement de la richesse, l’offre de travail et une mise en évidence exacerbée du monopole de la violence légitime, au sens des sociologues du pouvoir. L’humain demeurant dans cette perspective le parent pauvre de nos politiques publiques. L’avènement dans les années 1990 des plans d’ajustement structurels et la crise des subprimes ont préfiguré le déclic de la déstructuration de nos liens de solidarité. Ces chocs conjoncturels ont provoqué l’ouverture de la boîte de pandore, pour la couvée de la pauvreté, du développement de l’insécurité et des guerres de repli identitaire, mais surtout d’une perte de valeur accrue chez nos concitoyens. Le riche est adulé et l’homme de science est relégué au second plan. Les conflits intergénérationnels sont prépondérants. Les jeunes ne respectent plus les aînés et les aînés ne déploient plus l’aile de la miséricorde envers les jeunes. Le travail n’est plus élevé en rang de vertu cardinale, mais en simple moyen de préserver un petit cocon d’existence. La politique a perdu sa substance originelle (l’art de gérer les affaires de la cité). Elle est devenue un système de compromis sans âme, ou l’ami d’aujourd’hui est l’ennemi de demain. L’absence de vérité a fini par déshumaniser nos peuples. Les enfants sénégalais, semences de notre avenir, n’ont plus de visibilité sur un lendemain de plus en plus incertain pour eux. L’urgence est dans la réconciliation avec nos valeurs. Celles qui ont fait la beauté du Sénégal. Celles qui ont fait que la petitesse physique et économique de notre nation est comblée par le rayonnement universel des icônes de notre cher Sénégal. C’est pour atteindre ces idéaux que le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS, (MPS/FAXAS), construit ce manifeste sur la base d’une profession de foi (A), qui donne naissance à notre déclaration d’intention politique (B). A) PROFESSION DE FOI Aux bonnes volontés, aux esprits véridiques, aux animés par le souci réel et désintéressé de voir les vérités cardinales émerger pour animer nos actes de tous les jours. A ceux-là qui ont le souci majeur de sauvegarder notre souveraineté par nos identités culturelles et sociales, nous adressons notre invite solennelle. Le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS, (MPS/FAXAS) est une plate-forme d’expression de toutes les forces positives du pays pour la construction d’une nation forte qui se veut la référence mondiale en termes d’ouverture et d’intégrité, de bonne gouvernance, de pragmatisme à travers les enseignements de nos références, dont ceux consignés par l’impressionnante production scientifique, littéraire et intellectuelle de Cheikh Ahmadou Bamba. Travailler à distiller un programme politique inspiré par son œuvre équivaudrait à proposer un modèle consensuel aux sénégalais et même au monde. Cette certitude est due au simple fait que sa dimension est universelle, n’occulte aucune croyance saine, se positionne sur toute autre forme de croyance, et est surtout ouverte à toutes les obédiences intellectuelles. Le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS, (MPS/FAXAS) se donne comme viatique de travailler sur l’actualité de ses écrits pour édifier au XXIème siècle un projet de société basé sur le travail et la pérennisation des vertus de base. En prenant Cheikh Ahmadou Bamba comme crédo, le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS, (MPS/FAXAS) crée des conditions telles que toutes les élites et icônes de ce pays et du continent africain, verront leurs œuvres revivifiées et valorisées par son patrimoine. Pour les vaillants panafricanistes, pour nos enfants, pour la génération future, il s’agit de redéfinir les normes standards de l’activité politique. Celles-ci légitiment les querelles de positionnement par tous les moyens et fixent la conquête du pouvoir comme raison d’être du parti politique. Il s’agit de montrer à la face du monde qu’il est bel et bien possible de faire de la politique dans l’éthique et dans la transparence, avec une force de proposition qui se manifestera par le passage du spéculatif à l’opératif, par la jonction de la connaissance à l’action. Convaincu que le monde doit dans un bref délai renouer avec ses origines pour une meilleure cohésion, dès lors que les foyers de tension gagnent du terrain et favorisent les malentendus qui ne font que creuser les fossés entre les peuples, Avertis de l’unique vérité qui se trouve dans toutes les formes et entités régulières (religions et options politiques), leur différence ne se reflétant que dans une différence d’approche, Persuadé que seul le don inconditionné et non arithmétique, l’engagement sans réserve, ni contrepartie, sont le seul moyen pour mettre en place un pays paisible, où tous les individus, toutes les couches socioreligieuses et tous les groupements et initiatives économiques, pourraient y vivre et s’y développer en toute harmonie et en toute quiétude, Le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS, (MPS/FAXAS) qui n’est ni de la gauche, ni de la droite, s’érige au-delà du capitalisme, du socialisme et des autres courants de pensée politique et économique. Ceux-là ont déjà montré leurs limites face aux exigences du troisième millénaire. Nous nous inscrivons dans la rectitude politique pour installer les bases d’une réussite qualitative et quantitative. C’est sur la base de cette profession de foi, que nous érigerons les bases de notre déclaration d’intention politique à l’adresse du peuple sénégalais. B) DECLARATION D’INTENTION POLITIQUE Chers concitoyens, sénégalaises et sénégalais, vos petits-fils, vos fils et filles, vos frères et soeurs du Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS, (MPS/FAXAS), vous proposent leur manifeste, comme gage de leur engagement irréversible à cultiver avec vous les germes d’un Sénégal meilleur. Votre Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS, (MPS/FAXAS), en collaboration avec l’ensemble de ses partenaires au développement, a construit cette déclaration d’intention politique qui s’articule sur quatre axes : AXE 1 : L’inscription de notre action politique sur le renforcement des valeurs de bases et de la solidarité. Ces valeurs remplacent l’égoïsme individuel par l’altruisme de l’être social (même si l’individu dispose d’un droit individuel d’épanouissement par l’usage de la méritocratie, son développement doit être fait en tenant compte de son influence nécessairement positive sur son milieu social). Il est même devenu un impératif pour les nations qui ont réalisé un bilan d’étape de la progression de leurs dispositifs étatiques. C’est dans ce cadre que nous convenons avec Rosanvallon, l’un des plus grands penseurs de la notion occidentale de l’Etat qu’il faut « ré-encastrer la solidarité dans la société » et« rendre plus épaisse, multiplier les lieux intermédiaires de composition sociale en réinsérant les individus dans des réseaux de solidarité directs » « Pierre Rosanvallon, la crise de l’Etat providence, essais, 1992, p.119). Nous mettrons en fin ce document d’orientation générale la possibilité de réaliser cet objectif double de renforcement des valeurs individuelles et de la solidarité par l’usage une réflexion axée sur le capital humain et sur le capital social. AXE 2 : L’amorce d’un travail pour rendre positive nos actions afin de donner à la jeunesse sénégalaise, d’un système de référence vertueux où puiser l’énergie nécessaire pour la construction d’un Etat efficace et efficient. Le développement a besoin de modèle. Toutefois, et par définition, tout modèle est éphémère (en tout cas en économie). Le système de référence vertueux doit être construit sur la base d’un modèle social qui a montré son inaltérabilité au fil du temps. Pour qu’un pays se développe, il faut que le travail des fils de cette nation puisse construire des systèmes d’action qui peuvent faire figurent de modèle à travers le temps et les âges. Il faudrait qu’à chaque fois qu’un événement ou qu’une situation qui interroge la réactivité du peuple se présente, les sénégalais puisent puiser dans le terreau fertile de notre glorieuse histoire pour doter de courage, de science et de réactivité positive pour que des actions puissent être entreprises, pour le verser dans ce même patrimoine de victoire et de réussite. Le fils prodigue est le prolongement du père vertueux. Mais le vœu du père est que le fils s’inspire de son legs pour agir mieux. Il est possible de parler de l’ensemble des modèles qui composent la nation sénégalaise en ce qu’ils ont tous produit du bien et de la valeur. Nous avons choisi de travailler principalement sur celui proposé par Serigne Touba, reconnu positif à l’unanimité (système éducatif, modèle agricole, modèle d’urbanisme et d’habitat, etc.). Le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS, (MPS/FAXAS) a identifié objectivement ce modèle. Aussi, il se donne comme mission de le rendre réinscriptible dans les moules de nos systèmes de valeurs. Ce travail est déjà amorcé à la base. Son parachèvement se fera avec la participation de toutes les énergies positives du pays et de la diaspora sénégalaise. AXE 3 : L’inscription du paradigme de la cohérence dans nos politiques de développement : Vers une approche décloisonnée et holistique du développement. C’est en effet une des conditions du développement d’une nation. Deux catégories de secteurs sont identifiées : 3-1- Une première catégorie que nous pouvons qualifier de secteurs inducteurs directs de développement en ce que leurs effets sont rapidement perceptibles et quantifiables sur le produit national brut (éducation, agriculture, pêche, production forestière, élevage, industrie, emploi, recomposition territoriale pour l’attractivité de l’économie, transport, télécommunication, services, énergie, tourisme etc. – la liste n’est pas exhaustive). 3-2- Une deuxième catégorie peut être qualifiée de secteurs support. Les effets ne sont pas immédiats dans la production développante. Ils participent d’une part de garantir les conditions de paix et d’équilibre social pour la libération des énergies productives (armées, défense, justice ou la puissance régalienne de l’Etat de droit et santé). D’autre part, ils confortent nos rapports avec le concert des nations pour des échanges économiques et culturels efficients et la destination Sénégal pour un investissement massif et de qualité, à provenance répartie, au sein de notre économie (la diplomatie dans le cadre des affaires étrangères). C’est en fonction de ces trois axes que nous avons construit notre programme politique, qui se donne comme finalité l’atteinte du bien-être de la nation sénégalaise. Pour la réalisation de ce but suprême, le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS, (MPS/FAXAS) met avant l’impératif de participer à la production d’un véritable capital humain, et donc à la consolidation de notre capital social. La déclinaison opérationnelle de ces trois (3) axes est articulée sur deux grandes hypothèses, celles qui guident et déterminent l’action politique de Votre Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS (MPS/FAXAS) : 1- Les caractéristiques personnelles contribuent de façon primordiale à l’activité économique et au bien-être (réalisation d’investissement de qualité dans les humains). Cette approche est celle axée sur le capital humain. Votre Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS (MPS/FAXAS) se donne comme objectif dans son agenda politique de travailler sur la production d’un projet de société qui laisse une place prépondérante au développement du capital humain. Il s’agit de la notion bien connue selon laquelle les savoirs et le savoir-faire acquis par l’instruction, la formation et l’expérience représentent certaines de nos plus précieuses ressources. D’aucuns diront que cela constitue un secret de polichinelle. En effet, toutes les classes politiques, tous les intellectuels et tous les groupements socioreligieux (ce nœud de relations qui fonde la nation sénégalaise), s’accordent sur le fait que notre richesse est le patrimoine de savoirs et d’expériences produit par nos ascendants et par nos contemporains. Cela est vrai. Par contre, cette connaissance empirique n’a jamais constitué un véritable levier de nos politiques publiques. S’appuyer sur cette connaissance pour se projeter afin de réaliser les bases d’un développement économique et social prend une place déterminante dans notre viatique. Votre Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS (MPS/FAXAS), mandaté par une bonne partie du peuple construit ce projet politique dans le sens de placer l’humain au cœur du développement et de la croissance. Par une approche systémique, il développe le projet selon lequel l’appel de la croissance, influencé par les dispositions politiques, institutionnelles et juridiques, doit intégrer des paramètres autres que l’économie et les finances. La réalisation de ce bien-être global (santé, niveau d’instruction et de réalisation personnelle, sécurité individuelle) participera de rectifier le paradigme d’appel de la croissance essentiellement centré sur la production de biens et de services. Tout en intégrant ce facteur, le projet politique de votre Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS (MPS/FAXAS) se donne comme finalité de replacer le sénégalais au début et à la fin de toute politique de développement. Pour ce faire ce travail nous impose de prendre en compte ce que nous dénommons capital humain initial ou ce potentiel intrinsèque qui n’est ni directement liée à l’expérience humaine, à l’éducation familiale ou scolaire et universitaire de la personne. Il s’agit du potentiel naturel de chaque sénégalais. Il faudrait alors associer dans cette dynamique d’identification et de mise à disposition de ce capital initial les professionnels de l’éducation (de tout ordre d’enseignement socialement accepté). Dans cette perspective, le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS (MPS/FAXAS) s’est donné les moyens de décliner dans son programme politique la méthode de rendre opératoire ces concepts de capital humain initial et formel. C’est l’agrégat (de ces capitaux humains formels qui donnent naissance et entretient des espaces de convergence qui peuvent porter le nom de capital social. 2- Une société fondée sur des relations de confiance et de coopération peut contribuer à réaliser le potentiel humain. Une telle forme d’approche est basée sur le capital social. Le capital social consiste en relations sociales et, en tant que capital peut être conçu comme une ressource dans laquelle nous investissons pour obtenir un flux d’avantages. Il s’agit dès lors pour le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS (MPS/FAXAS) de se projeter au sein des familles, travaillant dans le sens de renforcer l’équilibre au sein de celles-ci. Un second palier de notre projet pour un « Sénégal émergent » serait de doter le socle familial de plus de solidité, par l’assouplissement du corpus législatif (code de la famille et le code de l’enfance), mais aussi par la dotation aux familles d’une meilleure qualité des prestations sociales et familiales. Dans le même palier, il faudrait donner plus de souplesse en permettant aux assistants sociaux et aux centres socio-sanitaires de base de construire des relations de confiance avec les familles, ceci, afin de renforcer la fourniture d’un filet sanitaire de qualité. Il s’agira aussi de contribuer à modifier le paradigme de la protection sociale, en intégrant une vision programmatique de la santé et du traitement social. Cette nouvelle vision de la politique de protection sociale, donnera plus de visibilité non seulement aux familles mais aussi aux agents. Egalement, ce nouveau paradigme pourrait avoir comme effet d’avoir une maîtrise sur les dépenses sociales, dont le financement pourrait impacter négativement sur nos déficits budgétaires. Aussi, l’approche par le capital social va permette de travailler à renforcer l’usage des réseaux sociaux étanches. L’énergie sociale avec ses maîtres-mots tels que l’amitié, le partage d’idéaux et d’idées, transcende l’intérêt personnel rationnel et les transactions commerciales et favorise la coopération sociale. Quelque soit la motivation qui pousse à coopérer et à faire confiance, l’investissement dans l’identité individuelle et de groupe peut aboutir à la création de réseaux sociaux denses qui permettent d’améliorer les résultats économiques et sociaux. Force est alors de remarquer, au sens de l’OCDE, que l’engagement civique, l’honnêteté et la confiance sociale peuvent-ils se renforcer mutuellement. C’est l’invite que le Mouvement Patriotique du Sénégal/FAXAS (MPS/FAXAS) adresse à l’endroit de tous les sénégalais qui partagent cette vision du développement. Les germes d’un Sénégal meilleur sont apparus. Les fruits d’un Sénégal meilleur sont à la portée de notre décision et de notre engagement citoyen. Amat Victoria Cadum… Le bureau politique

Aucun commentaire: